Point de Mire

Résultats semestriels du groupe au 30 juin 2018 BCGE – Profitabilité à un niveau record

Genève, le 7 août 2018 – La Banque Cantonale de Genève clôture son exercice semestriel sur une croissance de 28.8% de son résultat opérationnel qui atteint un niveau record de CHF 84.5 millions. Le bénéfice net est en hausse de 10.7% à CHF 52 millions. Le chiffre d’affaires semestriel franchit le seuil des CHF 200 millions et gagne 13.6%, à CHF 208 millions. Les résultats progressent fortement grâce à la diversification toujours plus affirmée des métiers à Genève, en Suisse et à l’international. Le cost/income ratio se bonifie à 55.5%, grâce à la croissance des produits ainsi qu’à la maîtrise des risques. La profitabilité se renforce: le rendement des fonds propres (ROE) gagne 22 points de base à 6.9%, tandis que le ratio du résultat opérationnel sur les fonds propres avance de 190 points de base à 11.3%. Les actifs gérés et administrés par la banque progressent à CHF 26.7 milliards (+1.3% sur le semestre) comme ses créances hypothécaires à CHF 11.2 milliards (+2.3%). Pour l’ensemble de l’exercice 2018, la banque table sur un niveau de rentabilité opérationnelle supérieur à celui de 2017.

Forte progression de la rentabilité
Le résultat opérationnel atteint un niveau record à CHF 84.5 millions (+28.8%) alors que le bénéfice semestriel est en hausse à CHF 52.0 millions (+10.7%). Les produits d’exploitation gagnent 13.6%, à CHF 208 millions, l’ensemble des métiers contribue à cette croissance marquée. Le résultat net des opérations d’intérêts augmente de 16.4%, à CHF 125.6 millions, soutenu par la croissance des encours, une gestion ALM dynamique, un coût du risque minime et, en particulier ce semestre, l’activité dans le private equity (filiale Capital Transmission SA, Genève).
La marge brute d’intérêts progresse pour repasser au-dessus du 1% et atteindre le 1.06% (contre 0.96% au 31.12.2017). Elle bénéficie de l’effet conjugué de la hausse des volumes de financement et de la remontée progressive des taux, notamment ceux en USD. Le taux swap à deux ans dans cette monnaie est passé de 1.62%, en juin 2017, à 2.79% en juin 2018. La normalisation des taux attendue a commencé à se concrétiser.

Tous les métiers contribuent à la hausse des commissions (+11.6% à CHF 59.8 millions)
Au préalable, on notera que la part des commissions au chiffre d’affaires (28.8%) est élevée en comparaison d’établissements similaires. Les commissions de crédit progressent de 16.5% grâce au trade finance, qui bénéficie des augmentations du volume d’affaires et des prix des matières premières. Les nouveaux mandats de gestion et les fonds de placement contribuent au renforcement de 12% des commissions sur titres. Les autres commissions augmentent de 6.3%, soutenues notamment par les mandats réalisés par la filiale spécialisée en mergers and acquisitions, Dimension SA, Lausanne. Les revenus en EUR et USD se montent à 28.4% du chiffre d’affaires, preuve d’une internationalisation bénéfique des sources de revenus. Les charges d’exploitation atteignent CHF 115.5 millions (+5.4%). Les charges de personnel reflètent la croissance de tous les métiers et l’exigence de profils et de compétences toujours plus pointus. L’évolution des Autres charges d’exploitation est le reflet d’une innovation multipolaire (onboarding digitalisé, site Avantage service, Twint, app mobile, etc.) et de la création de nouveaux produits (fonds de placement, instruments de financement, prestations pour les Suisses de l’étranger, etc.).

Acteur majeur du financement de l’économie genevoise
La banque a octroyé plus de CHF 2.2 milliards de nouveaux crédits aux entreprises et aux particuliers en trois ans, pour atteindre un total de CHF 15.9 milliards. Les créances hypothécaires progressent de façon ciblée à CHF 11.2 milliards (+2.3%). Depuis le 31 décembre 2017, 309 entreprises supplémentaires ont rejoint les rangs des clients-partenaires, soit 19’658 entreprises (personnes morales). La part des hypothèques au total du bilan est modérée (50.4%), reflet d’une saine diversification de ce dernier.

Progression des fonds gérés et administrés
Les fonds gérés et administrés gagnent 1.3% en six mois (CHF 349 millions), à CHF 26.7 milliards. Le segment de la clientèle institutionnelle augmente, pendant la même période, de 1% et atteint CHF 12.6 milliards. De son côté, la clientèle privée totalise CHF 14.1 milliards (+1.7%). Les activités de private banking sont en croissance avec la conclusion de 289 nouveaux mandats de gestion Best of. Les fonds de placement progressent à CHF 2.6 milliards (+4%), reflet du succès de la marque Synchrony Funds.

Croissance des fonds propres

La croissance des fonds propres est de CHF 45.6 millions sur le semestre (+3.1%), ce qui les porte à CHF 1.52 milliard. CHF 813 millions de fonds propres supplémentaires ont été créés depuis 2005. La BCGE appartient au cercle des banques bien capitalisées et sûres.

Croissance élevée du nombre d’actionnaires privés
La banque se réjouit de voir s’élargir le cercle de son actionnariat privé et institutionnel. Le nombre de particuliers et d’entreprises qui ont rejoint les rangs de ses actionnaires progresse constamment (+259 personnes ou entités). Au 30 juin 2018, la banque enregistre 14’530 actionnaires (contre 14’271 à fin 2017). A ces chiffres s’ajoutent notamment plusieurs centaines d’actionnaires qui ont déposé plus de 954’000 titres dans d’autres établissements. L’actionnariat est bien diversifié (82.8% des actionnaires connus de la banque détiennent entre une et 50 actions). 85% des collaborateurs sont actionnaires et détiennent 2.7% du capital de la banque.

Hausse du titre BCGE

La forte performance du cours au premier semestre 2018 (+12.9%) atteste de l’attractivité de l’établissement auprès des investisseurs privés et institutionnels. La capitalisation boursière est de CHF 1.3 milliard. Le potentiel de progression reste important, pour un cours de CHF 185, la valeur intrinsèque de l’action se situe à CHF 212.40.

Priorités stratégiques 2018
La banque se développe actuellement sur cinq axes stratégiques prioritaires résumés comme suit:
-  partenaire central de l’économie régionale et des entreprises,
-  croissance sélective des financements hypothécaires,
-  expansion ciblée dans le private banking suisse et international,
-  accroissement des parts de marché dans l’asset management et les fonds de placement sur le marché suisse et international, et
-  hausse de la productivité opérationnelle.

Perspectives 2018

La banque accélère son expansion commerciale dans une conjoncture en reprise.
-  Elle s’appuie sur la diversité de ses compétences et sur l’adéquation de son modèle d’affaires aux spécificités de l’économie genevoise.
-  La croissance des affaires à forte valeur ajoutée et la mesure de la fidélité de sa clientèle confirment son positionnement stratégique favorable.
-  La solidité financière de la banque en fait une adresse de dépôt sûre et stable.
-  La banque s’attend à la persistance de taux bas et à une volatilité croissante des marchés; des phénomènes susceptibles d’influencer sa marge d’intérêts et ses revenus de commissions.
-  L’augmentation des crédits reste canalisée en raison de la réglementation sur les fonds propres et du volant anticyclique.
-  La banque accentue le développement de ses affaires les moins consommatrices de fonds propres (private banking, asset management, fonds, fusions-acquisitions, conseils en ingénierie financière).
Pour l’ensemble de l’année 2018, la banque table sur un niveau de rentabilité opérationnelle supérieur à celui de 2017.
De plus amples informations sur la BCGE se trouvent ici, de plus amples informations sur les résultats semestriels 2018 ici, et l’original du communiqué ici.